Léxique Crypto

Les mots/expressions à connaitre sur la blockchain et les cryptomonnaies

Cliquez sur un des boutons ci-dessus pour voir des définitions spécifiques à une lettre

Nombre d'éléments : 173

 

#

2FA

2FA est un processus d’authentification à deux facteurs, aussi appelé double authentification.

 

Cette méthode est très répandue et consiste à utiliser une application dédiée sur votre smartphone qui augmente considérablement la sécurité de l’accès à une compte, une plateforme ou un exchange par exemple. Le principe est que cette application affiche des chiffres assez longs, qui changent automatiquement toutes les trente ou soixante secondes et qu’il faut saisir après avoir entré son mot de passe pour avoir accès à votre compte ou à la plateforme en question.

 

A

Airdrop

Un airdrop consiste pour un projet de cryptomonnaie à distribuer des tokens gratuitement à sa communauté. Ces systèmes marketing permettent au projet de se faire connaitre en dynamisant sa communauté. Les airdrops sont en général reversés à des conditions précises : aimer une page Facebook, remplir un KYC, traduire un whitepaper, etc.

Altcoin

Un altcoin – ou “cryptomonnaie alternative”,

désigne toute autre cryptomonnaie que Bitcoin.

Arbitrage

L’arbitrage consiste à profiter des différences de prix entre deux différentes plateformes d’échange, en achetant sur l’une et en revendant sur l’autre. L’arbitrage doit également tenir compte des commissions pour rester stratégique et permettre au trader de maximiser son profit.

ASIC

Un ASIC (Application Specific Integrated Circuit) est un type de circuit électronique intégrant sur une même puce l’ensemble des éléments actifs indispensables et spécifiques à un certain type de calcul bien précis (par exemple des hashes SHA 256 pour Bitcoin). L’ASIC permet une puissance de calcul très supérieure à une carte graphique GPU et est donc de plus en plus utilisé en minage pour les cryptomonnaies ayant un niveau de difficulté très élevé, comme Bitcoin ou Dash. Certaines cryptomonnaies ont fait le choix d’un algorithme « ASIC résistant » pour se prémunir de cette course à la puissance de calcul, qui pose d’importants problèmes environnementaux et centralise le minage en laissant très peu de chances aux mineurs particuliers de rentabiliser leur matériel. C’est par exemple le cas de Monero, basé sur l’algorithme CryptoNightV7.

Ask

On voit systématiquement sur une plateforme de trading des valeurs « Ask » et « Bid ». La valeur « Ask » est le prix auquel les vendeurs souhaitent vendre une cryptomonnaie donnée.

ATH

« ATH » signifie « All time high », et désigne ainsi le prix le plus haut jamais atteint par une cryptomonnaie.

ATL

« ATL » signifie à l’inverse « All time low » et désigne donc le prix le plus bas qu’elle n’ait jamais atteint.Ces deux données sont importantes pour définir des supports et résistances sur chaque cryptomonnaie.

B

Bear trap

Bear trap signifie en français “piège baissier”. Cela caractérise une situation dans laquelle un investisseur ou un trader vend à découvert une position, en anticipant une baisse du marché à partir d’un faux signal de vente. La tendance ne se retourne donc pas à la baisse comme prévu, mais poursuit sa hausse. Le trader ou l’investisseur est donc forcé de racheter son actif plus cher que ce qu’il ne l’a vendu pour clôturer sa position rapidement.

Bearish / Bear market

Bearish est un terme anglais dérivé du mot bear (ours) qui désigne l’état d’esprit d’un investisseur qui pense que la tendance est baissière. La métaphore de l’ours est utilisée pour caractériser un marché baissier en raison de la manière dont un ours combat. Celui-ci attaque son adversaire avec ses pattes avant, en donnant des coups de haut en bas. Un Bear Market signifie donc un marché baissier.

Bid

« Bid » signifie « offre » en français. On voit souvent sur une plateforme de trading des valeurs « Ask » et « Bid ». La valeur « Bid » est le prix auquel les acheteurs souhaitent acheter une cryptomonnaie donnée. À l’inverse le « Ask » renvoie au prix qu’en demandent les vendeurs.

Block

Block ou bloc en français est l’élément principal d’une blockchain, ou “chaîne de blocs” en Français. Chaque bloc contient un ensemble de transactions, qui, une fois intégré à la blockchain, permet au mineur de gagner une récompense. La récompense sur Bitcoin est actuellement de 12,5 bitcoins. Le délai de production d’un bloc varie en fonction des différentes cryptomonnaies. Sur Bitcoin, un bloc est intégré à la blockchain toutes les 10 minutes.

Block-lattice

Le block-lattice est une technologie de DLT proposant une structure novatrice de blocs, utilisée pour la première fois par la cryptomonnaie Raiblocks (rebaptisée Nano). Il s’agit de blocs tressés permettant à chaque compte utilisateur de disposer de sa propre chaîne de blocs stockant le solde et l’historique des transactions. Le propriétaire du compte-chaîne est le seul à pouvoir mettre celui-ci à jour. Le block lattice est une solution idéale pour les micropaiements, car elle permet des transactions instantanées et sans frais, tout en pouvant gérer un très grand nombre de transactions simultanément.

Blockchain

La blockchain est un type de technologie de registres distribués (distributed ledger technologies en anglais, ou DLT). Elle se présente comme une grande base de données formée de blocs, liés les uns aux autres de manière cryptographique, contenant des informations (transactions, lignes de codes etc.). Ces blocs sont ajoutés selon un protocole très précis et consultable par tous. La particularité de la blockchain est qu’elle est par essence décentralisée, car chacun peut y contribuer en formant des blocs qui sont ajoutés à celle-ci, selon certaines conditions très strictes définies par un protocole de consensus. Les cryptomonnaies sont la première application viable de la technologie de la blockchain. Le web décentralisé pourrait être la suivante. On distingue par ailleurs blockchains publiques et privées : chez la première, chacun peut participer à la continuation de la blockchain, chez la seconde les participants sont choisis selon certains critères par le créateur de la blockchain.

Bollinger bands

Bollinger Bands, ou les bandes de Bollinger est un outil de trading développé par John Bollinger. Cet indicateur réalise une mesure dynamique de deux éléments : la volatilité et la directionnalité du prix. Lorsqu’il y a une augmentation de la volatilité et une forte directionnalité, le prix sort des bandes. Il s’agit d’un événement rare puisque statistiquement, le prix ne sort des bandes qu’environ 5 % du temps.

BTFD (Buy The F***in’ Dip)

Principe de base du trading : « acheter quand tout le monde vend et que le prix vous semble au plus bas ».

Bullish / Bull market

Bullish est un terme anglais dérivé du mot bull (taureau) qui désigne l’état d’esprit d’un investisseur qui pense que la tendance est haussière. Par extension, bullish appliqué à un marché indique que la plupart des observateurs pensent que ce marché est sur une tendance haussière. Un Bull Market signifie donc un marché haussier.

Burn

Burn, de l’anglais “brûler”, est le fait de supprimer un certain nombre de tokens d’une cryptomonnaie pour faire baisser l’offre totale disponible. Concrètement, les tokens sont envoyés vers une adresse publique dont personne ne connaît la clé privée et sont donc inutilisables. Cela créé un déséquilibre entre l’offre et la demande et vise généralement à augmenter la valeur de chaque token.

C

Casper

Casper est une mise à jour très attendue du protocole de consensus Ethereum, qui prévoit en 2019 son passage d’un mécanisme de PoW (Proof of Work) à un mécanisme de PoS (Proof of Stake). Lors du lancement de Casper, Ethereum utilisera temporairement un mécanisme hybride entre le PoW et le PoS puis finira par utiliser seulement le PoS dans une mise à jour ultérieure.

CFD

Un CFD (Contract for difference) est un instrument financier (un produit dérivé) permettant de parier sur la hausse ou la baisse du cours d’un actif financier, sans acheter directement cet actif.Prenons l’exemple d’un CFD à l’achat sur Bitcoin. Un contrat est passé entre l’acheteur et le vendeur. Si le prix de Bitcoin monte, votre position sera positive. Si vous clôturez votre position à ce moment là, alors le vendeur du CFD vous devra la différence entre le prix d’achat et le prix de revente. Si au contraire vous clôturez votre position à un prix inférieur à votre entrée en position, c’est vous qui devez de l’argent au vendeur. Vous êtes en perte.Il est possible de vérifier si l’on a acheté un CFD ou la cryptomonnaie en essayant de la transférer sur le portefeuille numérique adapté. Si le transfert ne se fait pas, c’est qu’il s’agit d’un CFD. Nous recommandons vivement de vous éloigner de ce type de produit financier si vous n’êtes pas expérimenté.

Chart

Un rendu visuel en temps réel des fluctuations du marché grâce a des graphiques.

Coin

Coin, de l’anglais “pièce”, est le mot couramment utilisé pour décrire l’unité comptable d’une cryptomonnaie. On distingue les coins des tokens. Un coin fait référence à une cryptomonnaie servant d’unité de compte, réserve de valeur et intermédiaire des échanges. Un token désigne une cryptomonnaie donnant accès à un droit ou à un service particulier sur une DLT publique. Notons qu’une seule et même cryptomonnaie peut être à la fois un coin et un token.

Coin stats

Coin Stats est la première application portfolio de Bitcoin et d’altcoins permettant de suivre en temps réel les cours des cryptomonnaies sur plus de 100 plateformes d’échange. L’application peut être automatiquement synchronisée à des wallets et comptes d’exchange et permettre à chaque investisseur de connaître la valeur de son portefeuille sans avoir à ajouter manuellement ses transactions. Il est également possible de paramétrer des alertes pour être averti quand le cours d’une cryptomonnaie atteint un certain niveau.

CoinMarketCap

CoinMarketCap est un site de référence du marché des cryptomonnaies. Il contient une liste très importante de cryptomonnaies et permet d’être informé sur plusieurs informations essentielles sur celles-ci : prix, place de marché sur laquelle l’actif est listé, lien vers le whitepaper, volume de transactions en fonction des exchanges…

Cold storage

Le cold storage – ou “stockage à froid” – désigne une manière de détenir et de stocker ses clés privées sur un support déconnecté d’Internet. Il est possible de stocker ses clés privées sur une simple feuille de papier – un paper wallet – ou d’utiliser des portefeuilles électroniques comme le Ledger Wallet ou le Cool Wallet.

Correction

Une correction est un retournement rapide et brutal du cours d’une cryptomonnaie, à la hausse ou la baisse. On parle de « correction » car suite à ce retournement, le prix se rapproche de son cours précédent, après une période de hausse ou de baisse plutôt longue.

Crowd psychology / Crowd behavior

Le crowd psychology ou behavior, psychologie des foules en français, fait référence aux comportements de masse que l’on peut observer dans telle ou telle situation. En trading, il est essentiel de cerner la psychologie des foules et de l’anticiper pour construire une stratégie gagnante. Le comportement et les actions de la foule en tant qu’entité sont fortement influencés par la perte de responsabilité des individus. Le rôle du trader est de conserver sa responsabilité et de se positionner en tant que spectateur de la foule pour adapter ses positions en fonction de ses comportements.

Cryptoactif

En 2018, les cryptomonnaies ont été requalifiées par l’AMF, qui leur préfère désormais le terme de « cryptoactif ». Ce terme représente mieux le sous-jacent de la majorité des cryptomonnaies, qui sont plus facilement assimilables à des actifs financiers qu’à des monnaies traditionnelles ayant pour fonction l’unité de compte, la réserve de valeur et l’intermédiaire d’échanges.

Cryptomonnaie

Une cryptomonnaie est une monnaie numérique basée sur les principes de la cryptographie. Elle s’échange sur un réseau décentralisé, en pair à pair, grâce aux technologies de Distributed Ledger Technologies (DLT) comme la blockchain, les DAG ou le block lattice. Elle intègre l’utilisateur dans les processus de stockage, d’émission et de règlement des transactions et supprime l’intervention d’un intermédiaire ou d’un tiers de confiance comme une banque.

 

D

DAG

Un DAG (Direct Acyclic Graph, ou Graphe Orienté Acyclique en français) est un type de technologie de registres distribués (DLT), tout comme la blockchain. Les technologies de DAG n’ont pas recours aux blocs, mais utilisent un graphe acyclique direct où les informations sont stockées dans des noeuds. Les transactions sont liées les unes aux autres : une transaction confirme la suivante et ainsi de suite. Les DAG ont l’avantage d’être plus scalables que les blockchains, plus rapides et plus adaptés aux microtransactions. Mais ces réseaux sont également plus vulnérables face aux attaques. Les cryptomonnaies les plus connues à être basées sur un DAG sont IOTA et ByteBall.

DAO

Une DAO est une Decentralized Autonomous Organization, autrement dit une organisation décentralisée autonome, ce qui signifie que ses règles de gouvernance sont entièrement automatisées et ne requièrent en principe aucune intervention humaine. La DAO repose donc sur un principe “trustless” (sans confiance), qui supprime la nécessité d’accorder sa confiance à un tiers : dans une DAO, « code is law », autrement dit le code fait la loi. Les règles de fonctionnement d’une DAO sont inscrites dans une blockchain et sont donc à la fois immuables et transparentes.

DApp

DApp est un acronyme anglais signifiant “decentralized application” (application décentralisée). Une application décentralisée fonctionne sur un réseau d’ordinateurs appelé souvent virtual machine, comme l’EVM (Ethereum virtual machine), ce qui lui permet d’être “indestructible” car disséminée sur plusieurs ordinateurs plutôt que sur un serveur d’Amazon, Google ou Microsoft. Des réseaux comme Ethereum, Stratis ou EOS sont dédiés à l’hébergement de ces DApps.

Dark pool

Pratique visant à permettre à des whales, notamment des investisseurs institutionnels, d’effectuer des transactions anonymes entre eux sur une plateforme, c’est-à-dire sans qu’elles ne soient visibles par le reste du marché. La tendance du marché n’est à ce titre pas modifiée comme elle pourrait l’être par la publication d’un grand nombre d’opérations tandis que ces dernières apportent de la liquidité à la plateforme. Cette pratique peut engendrer une chute brutale des cours en cas de révélation des transactions ;

Day trading

Le day trading consiste à prendre des positions de trading plutôt courtes, allant de quelques heures à quelques jours maximum. Le day trading requièrt une disponibilité importante pour pouvoir chaque jour surveiller ses positions et profiter des hausses ou des baisses des cours. Le day trading se distingue du swing trading (échelle de temps plus longue) et du scalping (échelle de temps plus courte).

Decentralized exchanges (DEX)

Decentralized exchanges, ou les plateformes d’échanges décentralisées proposent une alternative aux grosses plateformes d’échange centralisées comme Binance, Bittrex ou Kraken pour permettre aux utilisateurs d’échanger leurs cryptomonnaies sur des marchés de pair à pair directement sur la blockchain. Les traders restent ainsi dépositaires de leurs fonds et évitent les risques de piratage qui peuvent subvenir sur des plateformes d’échange centralisées. Les DEX permettent ainsi de se passer entièrement de tiers de confiance pour profiter pleinement des avantages de la blockchain. L’utilisation de ces plateformes est cependant complexe et très peu intuitive.

Déflation

La déflation s’oppose à l’inflation, et désigne donc la baisse des prix. Elle est souvent confondue avec une baisse de l’inflation – la désinflation – qui consiste en une diminution de la hausse des prix, et non en une baisse. . La déflation est synonyme de régression d’un marché ou d’une économie, si bien que l’on parle souvent de « spirale déflationniste ». Il n’est donc pas souhaitable d’observer une situation de déflation sur le marché des cryptomonnaies, pas plus que sur n’importe quel autre marché monétaire.

Difficulty target

Dans le système Proof of work, la difficulty target, “niveau de difficulté” en français, est une condition que doit remplir le hash d’un bloc pour que celui-ci soit accepté par le réseau et que le mineur qui a créé ce bloc empoche sa récompense. Sur Bitcoin par exemple, la difficulty target actuelle exige que le hash commence par vingt zéros, ce qui est extrêmement difficile à atteindre et demande des consommations d’énergie très importantes.Le niveau de difficulté varie au cours du temps pour que la fréquence de création des blocs soit conforme à celle indiquée dans le protocole de la cryptomonnaie. Plus le niveau de difficulté est élevé, plus les mineurs doivent « travailler » pour le satisfaire, valider un nouveau bloc et toucher la récompense correspondante. Plus il y a de mineurs, plus la difficulté doit être réajustée à la hausse pour que la fréquence de création de blocs reste constante, comme c’est le cas notamment de Bitcoin où le niveau de difficulté est ajusté (réhaussé) tous les 2016 blocs, soit environ deux semaines.

Digital signature

Digital signature, signature numérique ou électronique en français, est un procédé permettant de garantir l’intégrité d’un document électronique et d’en authentifier l’auteur. La plupart recourent à la cryptographie asymétrique, notamment dans le cas des cryptomonnaies. Un tel procédé doit permettre d’identifier la personne ou l’organisme qui a apposé sa signature, et de garantir que le document n’a pas été altéré entre le moment où la personne ou l’organisme appose sa signature et celui où le lecteur le consulte.Ce procédé est constamment utilisé dans les systèmes de cryptomonnaies pour valider les transactions: la signature numérique, qui varie suivant chaque monnaie, permet à l’émetteur d’une requête de montrer qu’il est bien le détenteur de la clef privée associée à l’adresse publique qu’il utilise, sans avoir à dévoiler cette clef privée, ce qui enlèverait tout intérêt au système. La signature numérique permet également de garantir le fait que la transaction n’a pas été modifiée lors de son court passage sur le réseau : le moindre changement des données de la transaction modifierait complètement la signature électronique.

Dip

Un dip est une chute brutale, mais éphémère du cours d’une cryptomonnaie. Après un dip, une cryptomonnaie retrouve très rapidement sa valeur. Un dip peut résulter de différents mécanismes de marché, très souvent il s’agit d’une vente de la part d’un poids lourd (une « baleine » ou un « whale », selon le jargon du marché crypto). L’idéal est de parvenir à acheter une cryptomonnaie pendant un dip pour réaliser une belle plus-value.

DLT

Une DLT (Distributed Ledger Technology) est une technologie de registres distribués. Le but d’une DLT est d’améliorer la transparence, la sécurité et la traçabilité des informations liées à différentes transactions en partageant un registre immuable et consultable par tous. Les DLTs peuvent être publiques ou privées, et restreindre ainsi l’accès à une minorité de personnes autorisées. La quasi-totalité des cryptomonnaies du marché actuel sont basées sur des DLTs publiques. Une grande majorité d’entre elles sont basées sur des blockchains, toutefois la blockchain n’est pas le seul type de DLT possible : il existe également des technologies comme le DAG (Direct Acyclic Graph), utilisé par IOTA sous forme de tangle, ou le block lattice, utilisé par Nano.

Double spending

Le double spending, la double dépense en français, est précisément une des innovations de Bitcoin, proposé par Satoshi Nakamoto fin 2008. Comme son nom l’indique, la double dépense consiste à dépenser deux fois le même jeton.C’est le problème majeur des actifs numériques, qui, par définition, ne sont que du code informatique. La duplication de fichiers informatiques a notamment était un grand problème dans l’industrie de la musique. Cela a permis de partager des fichiers illégalement sur Internet.Bitcoin résout le problème grâce au système cryptographique qu’est sa blockchain décentralisée. Si les mineurs reçoivent deux transactions dépensant les mêmes bitcoins, ils n’acceptent que la première transaction et refusent la seconde.

Downtrend

Downtrend désigne simplement une tendance baissière, ce qui est sa traduction en français.

DPOS

Le protocole DPOS, pour Delegated Proof of Stake, est un algorithme de consensus blockchain développé par Daniel Larimer et utilisé pour la première fois pour la blockchain BitShares. Le protocole DPOS consiste en une preuve d’enjeu déléguée qui vise à résoudre les problèmes de centralisation que posent les mécanismes de Proof of Work et Proof of Stake.Chaque utilisateur du réseau détient un droit de vote proportionnel à ses possessions de tokens en vue d’élire différents délégués. Seuls les délégués pourront contribuer à la production des blocs, mais les membres du réseau ont le dernier mot sur toutes les modifications effectuées sur le protocole. Le système est parfois critiqué pour les abus de position dominante des délégués, qui peuvent rester en place très longtemps. D’autres part, plus le nombre de délégués est faible, plus la centralisation est importante (21 pour EOS, 51 pour Ark, 101 pour Lisk).

Dump

Un dump consiste tout simplement en la baisse du prix d’une cryptomonnaie. Un dump est généralement une baisse prolongée, qui peut susciter de l’inquiétude chez les traders ou les investisseurs.

Dust

Le dust, poussière en français, correspond à tous ces faibles montants de cryptomonnaies que l’on conserve dans son wallet si l’on fait régulièrement du trading, et que l’on ne peut ni vendre ni convertir, les montants étant trop bas. Chez Binance, il est possible de convertir ses dusts en BNB (token de la plateforme) pour les récupérer ou payer des frais de transaction avec.

DYOR

DYOR est l’acronyme de “Do Your Own Research”, soit en Français, “faites vos propres recherches”. C’est un adage très courant en finance qui est souvent répété aux novices. Il faut toujours effectuer ses propres recherches avant de réaliser quelconque investissement.

E

Entry point

Lorsque l’on fait référence au « entry point » ou point d’entrée en français, sans plus de précision, on fait en réalité référence au point d’entrée dans une prise de position de trading. La prise de position peut être longue ou courte, mais dans tous les cas, son point d’entrée sera déterminant sur la réussite du trade. Un mauvais point d’entrée peut rendre la sortie très difficile. Savoir fixer son point d’entrée est donc déterminant pour mener une stratégie de trading efficace et viable sur le long terme.

Equity token

Un equity token donne à son investisseur des droits en contrepartie des fonds apportés à une entreprise, au moment de son ICO ou ultérieurement. Un equity token fonctionne selon le même principe qu’une action : il représente une participation au capital de l’entreprise et permet donc de toucher d’éventuels dividendes. L’augmentation de sa valeur est corrélée à celle de la valeur produite par l’entreprise. Il existe d’autres types de tokens, comme les security ou les utility tokens.

ERC-20

L’ERC-20 (Ethereum request for comment n°20), est un contrat intelligent standard qui permet la création de tokens basés sur la blockchain Ethereum, autrement dit sans devoir développer une nouvelle blockchain. C’est l’outil majeur utilisé par les organisateurs d’ICO qui leur permet de créer une nouvelle monnaie en s’appuyant sur l’efficacité et la bonne réputation de la blockchain Ethereum.

ERC-721 (Token)

Les tokens ERC-721 sont une catégorie de tokens Ethereum. Il s’agit de tokens non fongibles (NFT), qui sont particulièrement utilisés dans les jeux vidéo blockchain.

Evening star

Evening star, ou l’étoile du soir en français est une figure graphique de 3 chandeliers japonais annonçant un retournement baissier du marché :Une première bougie haussière avec un grand corps ;Une deuxième bougie d’indécision (grandes mèches et petit corps) ;Une troisième bougie baissière avec un grand corps.

Exit point

Exit point ou le point de sortie en français désigne le moment où un trader clôt sa position. La sortie peut donc se solder sur un gain une perte en fonction du point d’entrée. Le point de sortie est plus difficile à déterminer que le point d’entrée pour beaucoup de traders. Cela est encore plus vrai sur le marché des cryptomonnaies, qui est très difficilement prévisible. Définir son point de sortie exige donc d’avoir un plan de trading et de gestion du risque, et de toujours croiser son analyse fondamentale avec son analyse technique sans laisser ses émotions prendre le dessus.

Exit scam

L’exit scam, qu’on traduit par « escroquerie de sortie » en français, est un type d’arnaques aux cryptos. Les arnaqueurs récoltent les fonds des investisseurs contre la promesse d’un produit fini, puis ils s’éclipsent en gardant l’argent, sans délivrer de produit. Les exit scams ont été particulièrement nombreux lors de l’essor des ICO en 2017 et 2018.

F

Faucet

Un faucet, robinet en anglais, est un site ou une partie d’un site où l’on peut, en effectuant des actions très simples comme cliquer sur un bouton, récupérer des parties infinitésimales de cryptomonnaies.

Fees (Frais)

Il s'agit des frais de transactions appliqués par les Exchanges lors de l'achat/vente de crypto-monnaies. Le Bitcoin contient également des frais de transaction minimes qui sont redistribués aux mineurs.

Fiat

Fiat est un mot d’origine latine qui n’a rien à voir avec le constructeur automobile et qui est le synonyme de fiduciaire. Fiat signifie “qu’il soit ainsi” en latin et désigne une monnaie qui a un cours légal et imposé par l’émetteur, qui peut être un État ou un groupe d’États (dans le cas de l’euro), comme l’euro, le yen ou le dollar US.

Fibonnacci retracement levels

 

Fibonnacci retracement levels, ou les retracements de Fibonnacci en français sont une méthode utilisée pour fixer des objectifs de cours pendant une phase de consolidation. L’idée est d’évaluer le niveau des corrections ou des rebonds pour se positionner correctement sur une tendance.Dans cette suite, chaque nombre est égal à l’addition des deux chiffres précédents: 1,1,2,3,5,8,13,21…Cette suite nous a permis de découvrir le nombre d’or 1,618 et le ratio d’or 0,618. Chaque nombre de la suite est plus ou moins égal à 0,618 fois le nombre suivant et 1,618 fois le nombre précédent. C’est à partir du ratio d’or que l’on peut déterminer les retracements de Fibonacci.

Flippening

Le flippening désigne le moment où la capitalisation totale d’Ethereum (ETH) dépassera celle de Bitcoin (BTC).“The flippening” est une théorie née suite à l’envol du prix d’Ethereum (ETH) et à la diminution de la Dominance de Bitcoin. Ce phénomène a failli avoir lieu en juin 2017. La capitalisation d’Ethereum était de 37 milliards de dollars et celle de Bitcoin s’élevait à 45 milliards de dollars.Depuis, ce terme peut désigner d’autres luttes pour une position sur le marché entre deux cryptomonnaies. Ethereum a par exemple perdu sa deuxième place au profit de Ripple en décembre 2017, pour la reprendre en janvier. Cette théorie est souvent moquée sur les réseaux et est représentée par un dauphin tournant en rond.

Front running

Manipulation consistant, pour un broker, à tirer parti de la fluctuation des cours engendrée par l’exécution de l’ordre d’un de ses clients. Il peut par exemple exécuter plusieurs petits ordres d’achats pour son compte propre juste avant d’exécuter un ordre important pour son client qui ferait prendre de la valeur à l’actif, générant ainsi une plus-value intéressante

FUD

Fear, uncertainty and doubt (peur, incertitude et doute). Le FUD est une technique utilisée en marketing. Dans les cryptomonnaies, le FUD consiste à tenter d’influencer d’éventuels investisseurs ou traders en diffusant des informations négatives suffisamment vagues pour semer le doute. Le FUD consiste par exemple à dénigrer une crypto-monnaie ou un projet.

Fundamental analysis (FA)

Fundamental Analysis, ou l’analyse fondamentale en français est une méthode sur laquelle les investisseurs s’appuient pour estimer l’évolution de la valeur intrinsèque d’un bien ou un actif. L’analyse fondamentale cherche à interpréter tous les différents facteurs pouvant impacter son prix futur : événements et influences externes, éléments internes à l’entreprise (diagnostic financier, ressources humaines, etc). L’analyse fondamentale se base bien souvent sur une analyse SWOT (Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces). Elle doit être complétée par une analyse technique si l’on souhaite mener des activités de trading, et ce quel que soit l’actif considéré (cryptoactif, indices de bourse, Forex, etc.).

Futarchy

Le terme anglais futarchy, qui n’a pas encore de traduction officielle en français, désigne une forme de gouvernement dans laquelle les marchés prédictifs sont utilisés pour déterminer quels choix politiques seront faits.

Futures

Les “Futures”, ou contrats à terme, sont des produits dérivés d’actifs sous-jacents prenant la forme de contrats dûemment approuvées par les autorités de régulation. Un future peut porter sur tout type de sous-jacent : or, matières premières, et depuis peu, les cryptomonnaies.

 

G

Gas

Certaines blockchains de smart contracts, comme Neo ou Ethereum, utilisent plusieurs tokens, dont le gas. Sur ces blockchains, le gas est utilisé pour payer les frais de transactions ou exécuter les différentes opérations prévues par un smart contract. Pour utiliser la blockchain Ethereum ou Neo, il est donc indispensable de posséder du gas.

H

Halving

On parle de halving lorsque la récompense de minage d'une crypto-monnaie est divisée par deux. Cet événement est programmé à l'avance dans le code de la monnaie et se déclenche automatiquement lorsqu'un certain nombre de blocs ont été minés.

Hardware wallet

Un hardware wallet est la manière la plus sécurisée de stocker ses cryptomonnaies. Le hardware wallet est un portefeuille physique qui permet un stockage à froid. Il se distingue ainsi des wallets en ligne ou desktops wallets, beaucoup moins sécurisés et plus facilement piratables. La particularité d’un hardware wallet est de protéger entièrement l’accès à la clé privée de son utilisateur (nécessaire pour accéder aux fonds du portefeuille). Le propriétaire lui-même n’a pas connaissance de sa clé privée : un code et une clé de récupération lui permettent d’y accéder, sans que celui-ci ne puisse la lire. Les hardware wallets les plus connus sont le Ledger Nano X, le Ledger Blue, le Trezor, et le Cool Wallet S.

Hash

Le hash (terme anglais) peut être traduit en français par « somme de contrôle » ou « empreinte ». Le hash est utilisé en informatique, mais aussi en cryptographie. Une empreinte vise à authentifier une donnée initiale (parfois inconnue), en pouvant la comparer avec d’autres empreintes.En cryptographie, l’empreinte est le résultat de l’application d’un logiciel de chiffrement à un message donné. Quelle que soit la nature des données entrées dans le logiciel de chiffrement, l’empreinte aura toujours la même syntaxe, c’est à dire le même nombre et le même type de caractères. Par exemple, si j’applique un logiciel imaginaire de chiffrement aux formules « New York » suivies de nombres aléatoires, j’obtiens les hashes (empreintes) à droite de la flèche qui sont une série de lettres et chiffres inintelligibles mais toujours de mêmes longueur et format :"New York0" → 2fa8bc6ea3b7d1754f5ccb4a924f9aa7a83ff430e57bb7"New York1" → 203eefcbcf1e5c0d10b487ebe976f63b6285eda1f99432"New York2" → c67d4d115d57752899af1c2bc61b1073d938f8fd9907cc"New York67789" → c042b08c9af9465e41d0cf4bba0b16d810b0e04098178f"New York67790" → 98ed5f89492a32440f159fac05b642e1fe3c84ca1dab86"New York67791" → 13b357ff4c15b935694a51042b923527cc88b739a58f74

Hash rate

 

Le hash rate est le taux de hashage par unité de temps. L’unité de temps utilisée est le H/s (hashes/seconde). Dans le cas de bitcoin, nous en sommes au PH/s (1 million de milliard de hashes par seconde).

HODL

 

L'acronyme « HODL » est fréquemment employé sur les forums crypto et signifie "hold on for dear life". Cet acronyme vient en réalité du mot « hold », qui signifie en anglais maintenir, conserver. L’utilisation de « hodl » viendrait du fait qu’il y a plusieurs années, une personne ivre ait posté sur BitcoinTalk un message pour inciter les investisseurs à ne pas paniquer et à ne pas vendre malgré la chute des prix : au lieu d’écrire « hold », celui-ci aurait écrit « hodl ». Le terme est depuis resté et continue à être employé à chaque dump d’une cryptomonnaie pour empêcher les différents investisseurs de céder à la panique.

Hot storage

Par opposition au cold storage, le hot storage est le fait de stocker ses clés privées et autres mots de passe sur un périphérique connecté ou carrément en ligne. Les desktop et exchange wallets sont par essence du hot storage, tandis que les hardware wallets et paper wallets sont du cold storage.

Hyperledger

Hyperledger est une blockchain privée (ou blockchain de consortium) soutenue par la Fondation Linux. Hyperledger est open source et est sans doute la blockchain privée la plus complète du marché, car elle offre de nombreuses possibilités aux entreprises. Elle est également l’une des plus complexes à déployer. Hyperledger est particulièrement modulable et permet de personnaliser les consensus et droits d’accès au registre. IBM a fait d’Hyperledger la base de son offre blockchain, et participe à développer différents projets aux côtés d’Airbus, JP Morgan, Intel et Cisco. Hyperledger est certainement la blockchain privée la plus utilisée avec Quorum, Corda, et Ripple dans le monde de la finance.

I

ICO

Une ICO (Initial coin offering, ou Offre initiale de jeton en français) est une levée de fonds en cryptomonnaies. Lors d’une ICO, une nouvelle cryptomonnaie est créée, et le public est invité à investir dans ce nouveau token avec généralement des ETH, mais cela peut aussi être des bitcoins ou autres monnaies “sûres”. L’investisseur prend donc le risque de céder des monnaies de référence contre une monnaie qui n’existe pas encore et qui n’existera peut être jamais. Nombreuses sont les arnaques parmi les ICO. La France travaille actuellement sur la définition d’un cadre juridique pour les ICO.

 

J

Japanese candlesticks

Japanese candlesticks ou chandeliers japonais en français sont une forme de représentation du comportement du prix en fonction de l’unité de temps que l’on a sélectionné. Il est généralement vert si le prix a évolué à la hausse, et rouge si le prix a évolué à la baisse.

K

KYC

KYC est un acronyme renvoyant à l’expression anglaise “Know Your Customer”, soit en Français “Connaissez votre client”. Ce terme renvoi à toutes les procédures qui vous demandent d’envoyer des documents pour prouver votre identité. Les plateformes d’échanges par exemple, vous demanderont systématiquement de passer par une procédure de vérification KYC où vous devrez envoyer un selfie, une pièce d’identité et une preuve de résidence. Ces démarches visent à lutter contre le blanchiment d’argent. C’est une obligation légale.

L

Lambo

Le mot « Lambo » revient parfois sorti de son contexte sur certains forums crypto. Les investisseurs l’utilisent pour faire référence à leur future voiture (la « Lambo », autrement dit la Lamborghini) une fois que leur portefeuille de cryptomonnaies leur aura permis de faire fortune. Le terme est utilisé avec humour, puisqu’aucun investisseur en cryptomonnaie ne peut avoir la certitude de voir un cours augmenter sur le long terme.

Ledger

Ledger est une start-up française proposant plusieurs hardware wallets et solutions de stockage sécurisé comme Ledger Vault. Son produit phare reste le Ledger Nano S, plus populaire des hardware wallets du marché. Les clés Ledger sont actuellement au nombre de trois : Ledger Nano SLedger Blue et le dernier en date, le Ledger nano X. Les hardware wallets Ledger sont réputés pour proposer le meilleur rapport qualité prix du marché. Lancée seulement en 2014, Ledger possède aujourd’hui plus de 150 salariés et fait partie des start-ups françaises à la plus forte croissance ces dernières années.

Leverage effect